Cédric Jimenez

Comment j’en suis venu au théâtre d’impro ?

cedric jimenez en jeux

Par un soir d’avril 2009, je suis allé voir le Mithe jouer un spectacle d’improvisation sur Marseille, au Daki Ling (45 A rue d’Aubagne 13001 Marseille). J’ai juste adoré. C’était une ambiance détendue, un spectacle vivant, et ils m’ont bluffé.

Le temps que l’idée de se lancer dans le théâtre fasse son chemin, 2 mois se sont passés avant que je fasse les 2 premiers cours d’essais gratuits. Puis me voilà lancé. 3 mois plus tard on me propose de jouer un match d’impro… Je vous dis pas le stress… Mais qu’est-ce que c’était bon ! Parce que le Mithe c’est aussi ça : c’est donner une chance à tous, même sans expérience car c’était ma première expérience théâtrale.

Depuis, les années passent, le plaisir reste. Et grandit même. C’est une remise sans cesse en question, c’est une étude sociologique, c’est apprendre à vivre en société, c’est prendre de nombreux apéros, c’est rire, c’est pleurer sur scène, avoir peur, retrouver son âme d’enfant, rendre l’impossible possible.

En plus de m’apporter beaucoup de plaisir, l’improvisation théâtrale m’a beaucoup apporté sur le plan humain et professionnel. J’ai pu développer une plus grande écoute de l’autre, ai appris à prendre le lead, le laisser quand il y en a besoin. J’ai compris qu’une même réalité peut être interprétée de différentes façons. Qu’il est essentiel d’être convaincu par ce que l’on raconte, avant de vouloir convaincre les autres, et j’en passe.

Mon cursus de théâtre

Cedric Jimenez porté par ses camarades de jeux essaye de sortir d'une poubelle géante!Avril 2009 – Je vais voir un spectacle de théâtre d’improvisation à Marseille

Septembre 2009 – Actuellement : Entrainements et spectacles avec Le Mithe

Juin 2012 – Rôle principal du court métrage : Le Cinématographe

Mars 2014 – Un des rôles principaux du clip : j’aime bien quand tu dances, du groupe Pense-Bête

Mon meilleur moment d’impro

Un cocus vide de chez vide. Personne n’ose rentrer. Notre capitaine Isa se dévoue. Elle rentre à sec, se place au milieu de la scène sans un bruit. Puis elle commence à nous faire ressortir sa tension. Tout le monde sent qu’elle n’est pas bien. Stressée.

Je rentre ensuite sans un bruit, derrière elle. Comme un prédateur silencieux, un esprit qui ne lui veut pas du bien. Elle comprend qu’elle ne doit pas me voir. Je lui passe devant, tourne autour d’elle, son regard ne cille pas, elle voit au travers de moi, mais me ressent. Son malaise grandit de plus en plus. Dans la salle, juste le silence, nous ressentons les spectateurs pris dans notre univers, presque mal à l’aise.

Ce n’était pas forcément un moment drôle, mais nous avons réussi à faire voyager les spectateurs avec nous, leur faire vivre d’autres émotions que ce qu’ils ont l’habitude d’avoir, et la complicité qu’il y a eu avec Isa, le tout à partir de rien… C’était juste magique.

 


Quelques autres acteurs : Isabelle Lorenzi, Damien Moreno, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Protected with IP Blacklist CloudIP Blacklist Cloud